0%

Loading...

00:00

00:00

00:00
Soundcloud Youtube Itunes

Loading

00:00

00:00

00:00

Lyrics

Metropolis

[Hi-Tekk]
La Caution, Hi-Tekk, Nikkfurie : Projet Chaos !
Ma sale race, elle exerce une éclipse dans le rap de schlavs
Mes baskets sales sentent l’asphalte et l’échec, mes yeux :
La flamme et les braises ; ma hargne elle est prête, incandescente
Dans les stations d’essence
Style propre en prose, pilote sans pause, en civil
Vigiles portant le colt, un paquet de 10 clopes en poche
Sous les néons clignotants, j’cause…
Ignorant l’aube, sifflotant, picolant une boisson dissolvante !
Ayant points de sutures et sparadraps sur l’épiderme et les bleus
Tu t’en tapes l’arcade ! Passe la vitesse et les pneus
Crissent et marquent l’asphalte sous les putains de lampadaires…
 
[Nikkfurie]
Maintenant, j’essaie, sans risques…
Venant d’un autre astéroïde, haltérophilie périodique
Apéros, folies mercantiles, avare de francs et de centimes
Ma comparse est repartie… C’est ma sauvegarde sur Verbatim
Regarde, ces barges, sur scène, patinent !
On s’tape des barres sur Guesh Patti
On rap, on tacle, on laisse pas de vie
On a le contact et les statistiques
à la montagne on est statique
Qu’est-ce qui cavale dans tes narines ?
Dans notre cadre, on est carré comme Careca ou Mac Laren
9.3, on rap avec charisme : altercation décalée
 
[Refrain] x2
C-C-C-C-C-C-C-C-A-A-A-A-A-A-A-A-U-U-U-U-U-U-U-T-I-O-N
Une rage, une haine d’une tierce personne
Venant tout droit d’une “Tiers-Monde Galaxie”
Une large peine me berce les sens
Allant tout droit, le monde me catalyse !
 
[Hi-Tekk]
Hi-Tekk, l’arme secrète, v’là le piston du tueur
Je ne suis qu’un fil conducteur
Un fantôme cybernétique, un Poltergeist hyper technique
Squattant une puce de silicium, un vice hermétique
 
[Nikkfurie]
On sait l’heure qu’il est de notre Festina
Beaucoup d’entre vous s’avèrent, au test, inaptes
Peu festif… Même en période estivale
Mais ne pleure pas pour moi comme Argentina !
Vous êtes outsiders morts comme Hyundaï ou Ford
Ma route, je taille au nord : Paris by night, Maillot Porte
Tu cours vite ? T’es crari Marion Jones ?
Moi, je saute haut genre Mugsy Tyron Bogues !
 
[Hi-Tekk]
Appelle-moi Gazole 1er, mon réservoir empeste le diesel
Mais reste volatile comme de l’essence sans plomb
S’échappant d’un pot catalytique
Chaude… la pisse !
Un porno détective en quête de polars tristes
Oh la pute, ma ville : une zone à risque immortalisée en Polaroïd
 
[Refrain] x2
 
[Nikkfurie]
Dans l’assiette : la même chose, on consomme en moyenne
En K-7… la même prose : nos consonnes, nos voyelles
Tout le monde veut sortir d’l’anonymat mais aucun d’nous n’est le même !
Ton destin abominable mêle blocs, amour et haine
Faut que je lourde mes peines, loque, t’es sourde mais saine, troque
En route mes ex pour mon propre-amour sans sexe
 
[Hi-Tekk]
Si tu as des problèmes, je ne suis pas psychiatre… règle-les !
Je ne baigne plus dans le liquide amniotique
Je pousse la violence à son paroxysme
Et j’en extrait une substance liquide à base d’ammoniaque…
J’administre la douleur, m’infiltre comme une aiguille
Dans ta rétine sans t’avertir, tentes pas l’esquive !
 
[Nikkfurie]
En Palestine, je serais la pierre et pas les tirs !
Je ne suis pas améthyste. Rapsodie comme Gerschwin
Un sourire de Madeleine Albright
Le leitmotiv est : que guerre suive !
Mourir pavé au bras, claques, sottises et tertiaires :
Une vie de cadre, un mélodrame ;
Cage, autisme, insertion : la pitié indénombrable !!!!
 
[Refrain] x2
 
C-a-u-t-i-o-n…
Nous sommes César, il faut nous rendre ce qui nous appartient !